Mousseline glacée aux fruits (sans sorbetière)

Pour 1 litre environ
Préparation : 15 minutes
Matériel spécial : un moule de son choix et si possible un moule à savarin (en forme de couronne) de 22 cm de diamètre (pour obtenir un bel effet de présentation)

300 à 400 g de fraises (ou autre fruit) pour obtenir 1/3 de litre de purée
125 à 150 g de sucre en poudre (selon la teneur en sucre des fraises)
15 cl de crème liquide très froide

Meringue :
1 blanc d'oeuf
50 g de sucre en poudre
En photo : mousseline glacée de melon
Faire la meringue en montant le blanc d’œuf et le sucre en poudre en neige au bain-marie (la chaleur cuit l’œuf en fouettant et ne retombera pas) : verser le blanc d'œuf dans un petit bol en métal si possible puis placer ce bol au bain-marie dans une casserole de façon à ce que le bol soit dans l’eau à mi-hauteur environ.

Mettre la casserole sur le feu et fouetter le blanc d’œuf (plus facile avec un fouet électrique) pour le monter en neige tout en ajoutant les 50 g de sucre en poudre au fur et à mesure. Arrêter de fouetter quand le mélange est bien ferme et d’un blanc pur et laisser refroidir ce mélange qui ne retombera plus car le blanc est cuit par la chaleur du bain-marie.

Laver, sécher, enlever le pédoncule des fraises et les mixer pour obtenir 1/3 de litre de purée.

Ajouter le sucre à cette purée et mixer à nouveau pour bien mélanger le tout.

Monter la crème en Chantilly et l’incorporer au coulis de fruits ainsi qu'à la meringue bien refroidie en mélange homogène.

Verser dans le moule et placer au congélateur jusqu’à ce que la mousseline soit prise (plusieurs heures).

Pour démouler, tremper très rapidement le fond du moule dans de l’eau chaude et passer une lame de couteau autour pour faire tomber la mousseline sur un plat de présentation.

Décorer selon son goût de fruits, feuilles de menthe etc...
Remarques :

La présence de crème dans cette recette permet d"éviter l'utilisation d'une sorbetière car il n'y aura pas de formation de cristaux lors de la congélation.

Il est préférable d'ajouter la meringue cuite qui apportera un moelleux supplémentaire.